[Songfiction Yaoi (homo)] Un ange noir à perdu ses ailes...Ich bin da - Tokio hotel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Songfiction Yaoi (homo)] Un ange noir à perdu ses ailes...Ich bin da - Tokio hotel

Message  MiLkA le Dim 23 Mar - 17:14

Bill, un jeune androgyne brun de 18 ans se sent mal depuis quelques temps. Aucun mal physique non. Il a mal au cœur de voir celui qu’il aime souffrir. Il plus mal encore lorsque celui-ci refuse son aide. Il se sent inutile. Il n’arrive pas à lui dire, il n’arrive pas à lui expliquer qu’il est là. Il voudrait bien trouver un moyen de faire cesser cette peine qui s’empare de sa moitié.

Quatre ans qu’il est avec lui déjà…
Quatre ans qu’il l’aime un peu plus chaque jour…
Quatre ans qu’il essaye de le comprendre dans ces moments là…
Quatre ans qu’il est là pour lui, pour Tom.

Le jeune brun voudrait que Tom, son Tom, son dreadé vienne se reposer dans ses bras. Il aimerait tellement qu’il lui parle. Il voudrait que Tom comprenne enfin qu’il ne veut que l’aider et sécher ses larmes. Bill n’en peut plus de voir ces cascades de pleurs dévaler les joues qu’il aime tant. Tom fuit…

Bill n’a jamais été très doué pour parler aux gens sans les brusquer. Mais il a peut être trouvé une solution miracle. Il a toujours cru au miracle. Bill a du mal à parler, alors il va lui écrire. Il va coucher sur le papier quelques mots qui sonneront peut être joliment à l’oreille de Tom.

Il ne veut pas le brusquer, il le fera en plusieurs fois. Il est minuit, et l’hiver laisse place au printemps. Bill allume une bougie et s’assois près de son bureau, un stylo plume dans la main droite, et une feuille blanche attendant l’heure où elle ne serait plus vierge. La nuit est noir, il n’y a pas de Lune. Le ciel est couvert et les étoiles sont absentes. Seule la flamme dorée de la bougie laisse une ombre sur le mur. La sienne. Celle qu’il voudrait voir double par la présence de Tom à ses côtés. Il regarde la photo de Tom accrochée devant lui puis il écrit…

" Keiner weiss, wies Dir geht.
Keiner da, der Dich versteht.
Der Tag war dunkel, und allein.
Du schreibst Hilfe, mit Deinem Blut.
Obwohl es immer wieder wehtut.
Du machts die Augen auf, und alles bleibt gleich."


« Personne ne sait, Comment tu vas
Personne n'est là, Pour te comprendre
En ce jour sombre, Tu écris au secours
Avec ton sang,
Même si ça te fais toujours aussi mal ...
Tu ouvres à nouveau les yeux, Mais tout est resté pareil »


Bill pense…
J’ai vu ton sang Tom, je l’ai vu couler l’autre fois. Mes larmes l’ont suivit. Tu as voulu le cacher mais j’ai tout vu. Je voudrais que tu ne masques plus ce mal qui te détruit. Je sais que tu as peur. Tu ne dois pas croire que tu es seul. On les combattra. Tous les deux. Et je sais qu’elle te fait souffrir, qu’elle nous fait souffrir. Ne crois-tu pas qu’à deux nous pourrions y arriver ? Non Tom, tu n’es pas seul. Je suis là. Regarde-moi…Je vais refermer tes blessures et nettoyer ce sang. Je te comprends déjà, car je sais d’où vient ton mal. Mais parle-moi. Dis-moi. Je veux t’aider. Ne me laisse pas moi non plus…

Des larmes coulent le long des joues du brun. Son maquillage noir trace des sillons sur sa peau évoquant sa peine. Il souffre de l’indifférence de celui qu’il aime. Une des perles salées vient s’écraser sur la feuille. Il a mal mais il continue…

“Ich will nicht störn, und ich will auch nicht zu lange bleiben.
Ich bin nur hier um Dir, zu sagen.
Ich bin da, wenn Du willst.
Schau Dich um, dann siehst du Mich.
Ganz egal, wo Du bist.
Wenn Du nach mir greifst, dann halt ich Dich.”


« Je ne veux pas déranger, Et je ne veux pas non plus, Rester trop longtemps
Je suis seulement ici pour te dire :
Je suis là
Si tu veux
Regarde autour de toi, Et tu me verras
Peu importe, où tu seras
Si tu tends la main vers moi, Je te soutiendrai »


Tu vois Tom comme il souffre de te voir le fuir ainsi. Ecoute-le, il ne veut que ton bien. Regarde comme il est triste sans toi. Revient vers lui, il ne veut que t’aider. Tu ne dois pas avoir peur de lui, car pour le moment c’est ton ange qui ne sait comment réagir avec toi. Il a peur de déranger, il a peur de gêner. Il souffre aussi. Si ton cœur saigne, alors le sien aussi. Comprend cela. Retourne-toi et regarde juste là. Près de toi. Il te tend sa main. Prend-là…

Bill pleure encore plus fort. Les larmes sont toutes plus chaudes les unes que les autres. Le vent souffle dans les branches du chêne et laisse un bruit agréable dans la tête du brun qui est transporté dans son monde. Celui de l’écriture…

Il veut s’arrêter là pour le moment. Sa tête lui tourne et sa gorge est sèche à force de trop pleurer. Il pose le stylo et pli la feuille en quatre. L’écriture habituellement si belle et irrégulière. Les spasmes provoqués par les pleurs ont fait trembler ses mots et par endroit les larmes du jeune garçon ont fait gondoler le papier.

Il se lève difficilement. La fatigue se fait sentir et la douleur pèse sur ses épaules. Il n’aurait besoin que d’une chose…Les mots de Tom. La voix de Tom. Ce timbre qu’il aime tant pour lui réchauffer le cœur…Mais il n’est pas là. Il sait qu’il pleure seule dans la chambre d’à côté. Alors il va vers cette porte qui ne s’ouvre jamais lorsque lui est présent. Tom évite sa moitié comme si cet ange noir avait fait quelque chose de mal.

Il est devant la porte…Et il l’entend…Chaque sanglots déchire le cœur de Bill. Le lit recueil les larmes de Tom. Bill voudrait pouvoir les essuyer à jamais. Il sait qu’il ne sert à rien de tenter une approche alors il se contente de se baisser et de faire glisser la feuille sous la porte en laissant un petit coin dépasser puis il s’assoit sur le parquet du couloir, en face de la porte, le dos contre le mur d’en face…Il fixe la feuille, il attend qu’elle disparaisse complètement. Il espère que Tom lira ces quelques mots.
Il reste quelques minutes puis il entend des pas se rapprocher.
La feuille est partie…
Les larmes de Bill aussi.
Il se relève et se couche quelques minutes plus tard tout habillé.


Le lendemain Bill se réveille difficilement. Le soleil est absent et les nuages grandissants. Il se demande si Tom a lu son texte cette nuit. Il doute.
Oui Bill, Tom a lu. Tom a pleuré de savoir qu’il te fait autant de mal. Mais malgré cela il ne sait quoi faire. Il n’arrive plus à te regarder en face. Aurait-il honte ? Honte de ce qui se déroule sous tes yeux. Il ne comprend pas pourquoi elle fait cela. Il l’aime toujours. Tu le sais, mais lui ne le sait pas. Il ne sait pas que tu comprends la moitié des choses qui ravage ton cœur. Bill veut panser tes plaies. Ecoute-le.

Le brun se lève et se dirige vers la salle de bain avec des affaires de rechange. Il se regarde dans le miroir et voit les traces de son chagrin de la nuit dernière. Il se démaquille puis prend une douche et s’habille lentement. Ses gestes sont lourds. Il ne se maquille pas et après avoir rangé la salle de bain il retourne dans sa chambre. Il se remet à son bureau où la bougie s’est consumée totalement. Il écrit encore…

« Dein Leben sinnentleert, Deine Schatten tonnenschwer.
Und alles was Du jetzt brauchts, hast Du nicht.
Du suchts den Regenbogen.
Es liegt tut vor Dir, am Boden.
Er hat solang es ging gestrahlt, nur für Dich.”


« Ta vie semble vide de sens, Tes ombres pèsent des tonnes
Tout ce dont tu as besoin, Tu ne l'as pas
Tu cherches ta bonne étoile
Elle gît, morte, devant toi, Sur le sol
Elle a luit tant que c'était possible, Rien que pour toi »

Bill écrase une fois de plus ses sentiments sur le papier. Il ressent le mal être de Tom mais ne sait comment l’aider. Tom veut-il parler ? Tom veut-il être câliné ? Tom veut-il seulement pleurer ? La bonne étoile de Tom n’est autre que Bill. Il faudrait qu’il le regarde encore. Quatre ans après, Bill n’a pas changé, son cœur est resté le même. Il sera toujours là pour Tom.
Regarde Tom ce que tu oublies dans ta vie que tu dis vide de sens. Ton ange…Celui qui ne veut que ton bien. Explique-lui ce qui te déchire le cœur. A deux vous y arriverez. Vous les combattrez. Avec lui tu seras plus fort et tu oublieras ta peur. Ta bonne étoile ne s’est jamais éteinte. Elle est toujours là, c’est toi qui ne veux pas la voir. Tu t’es isolé, tu as pu réfléchir. Maintenant retrouve la moitié de ton cœur. Retrouve ta force en lui…Tu ne sais pas ce dont tu as besoin, mais Bill sait que c’est de lui donc tu manques. Il n’attend plus que toi…

“Ich will nicht störn, und ich will auch nicht zu lange bleiben.
Ich bin nur hier um Dir, zu sagen.
Ich bin da, wenn Du willst.
Schau Dich um, dann siehst du Mich.
Ganz egal, wo Du bist.
Wenn Du nach mir greifst, dann halt ich Dich.”

« Je ne veux pas déranger, Et je ne veux pas non plus, Rester trop longtemps
Je suis seulement ici pour te dire :
Je suis là
Si tu veux
Regarde autour de toi, Et tu me verras
Peu importe, où tu seras
Si tu tends la main vers moi, Je te soutiendrai »


Bill écrit encore, il ne s’arrête plus. Il veut faire comprendre à Tom qu’il sera plus fort avec lui. Il lui tend sa main. Il voudrait tant que celle de Tom vienne la saisir. Il ne veut plus être invisible. Alors il vide encore un peu d’encre, pour lui, pour eux…

“Wenn Du die Welt nicht mehr verstehst,
und jeder Tag im Nichts vergeht.
Wenn sich der Sturm nicht mehr legt,
und Du die Nacht nicht mehr erträgst.
Ich bin da wenn Du willst, ganz egal wo Du bist.
An deiner Seite, nur eine Weile.
Ich bin da,
Ich bin da, wenn Du willst.
Ich bin da, ganz egal wo Du bist.
Ich bin da, schau in Dich rein dann siehst Du mich.
Ich bin da,
Wenn Du nach mir greifst dann halt ich Dich.
Ich bin da wenn Du willst, ganz egal wo Du bist.”
«Si tu ne comprends plus le monde
Et que chaque jour disparait dans le néant
Si la tempête ne se calme plus
Et que tu ne supporte plus la nuit
Je suis là si tu veux, Peu importe, où tu seras
A tes côtés
Pour un moment seulement
Je suis là
Je suis là si tu veux
Je suis là
Peu importe, où tu seras
Je suis là
Regarde en toi et tu me verras
Peu importe, où tu seras
Si tu tends la main vers moi, je te retiendrai
Je suis là quand tu veux
Partout où tu seras »


Tu es perdu Tom. Mais Bill peut t’aider à retrouver ton chemin. Il te complète depuis tellement de temps. Souviens-toi de toutes ces choses que vous avez traversées. Te retrouver dans les bras de Bill a toujours été pour toi une source de réconfort. Alors regarde le qui t’appelle. Répond à ces questions. Confie-toi à lui qui n’attend que ça. Il ne peut supporter de te voir souffrir sans lui. Il se sent inexistant.

Bill lui parle avec son cœur…
Tom…Je sais qu’elle te fait du mal. Je sais qu’elle nous veut du mal. Je le sais…Mais rester muet ne pourras pas t’aider. Ne t’enferme pas. Parle moi…Je fais partie de toi maintenant, tu sais où je suis. Cherche-moi et trouve-moi. Mon cœur est grand ouvert. Le monde est noir, tu n’es pas le seul à ne plus rien comprendre. Toi tu l’aimes toujours, et tu ne peux admettre que tout ai changé. Elle veut t’interdire d’aimer. C’est elle la fautive. Pas toi. C’est elle qui doit avoir honte. Pas toi… Reste avec moi. Je t’écouterai toujours, je t’épaulerai et je réchaufferai ton cœur glacé par la peur depuis quelques temps. Tu n’es pas un danger pour moi, tu es tout le contraire…

Bill est fatigué. Sa tête lui fait mal. Sa douleur lui tape dans les tempes. Il aurait besoin d’un baiser de Tom pour le calmer. Mais il n’est pas là. Il pleure encore. Seul.
Tom est réveillé et pleure encore dans son lit. Il n’a pas dû beaucoup dormir encore une fois pense le brun.

Tu penses bien Bill. Ton amour n’a pas dormit de la nuit. Il l’a encore pleurée elle. Elle qui le détruit de ses mots affutés comme des lames de rasoir. Et il a repensé à tout ce mal qu’on lui a fait. Il a repensé à tout cela. Ce mal qui s’est réveillé. Cette peur qui est revenue avec lui. Tu le sais Bill que Tom a besoin de toi. Lui ne le comprend pas. Donne-lui encore tes mots.

L’androgyne sort de sa chambre pour aller dans la salle de bain se rafraîchir en emportant la feuille où la plume a encore gravé ses douleurs. Il a aspergé légèrement la feuille avec son parfum. Il passe devant la porte de Tom et glisse une fois de plus le morceau de papier sous la porte. Il ne veut plus tenter de contact, il a trop peur d’être repoussé encore une fois. Il ne veut plus être ignoré. Bill n’est pas un fantôme.

Il n’attend pas que la feuille disparaisse et continue son chemin vers le lavabo qui l’appelle pour éclabousser son visage d’un liquide plus pur que ses larmes. L’eau qui pénètre dans sa peau lui fait du bien. Il ferme les yeux et respire fortement essayant de capter plus d’air. Il étouffe. Lui aussi a besoin de Tom. Il n’en peut plus…
Bill relève la tête et se regarde une seconde dans le miroir. Il veut achever son texte et c’est en baissant un peu les yeux qu’il aperçoit son Eye-liner. Il le prend et commence à écrire sur le miroir. Ca va abîmer son maquillage, mais il s’en fiche…

« An deiner Seite, nur eine Weile
Du bist nicht alleine. »
« A tes côtés, Pour un moment seulement
Tu n'es pas seul »


Une unique larme perle au coin des yeux de Bill. Elle tombe sur sa joue pâle. Il baisse la tête puis la relève pour fixer son reflet couvert par ces quelques mots. Il sort de la salle de bain et descend dans le jardin s’asseoir près du chêne. Il ne pleure plus, il espère simplement que Tom a enfin comprit. Il sent son cœur se serrer. Il redoute que Tom ne vienne même pas lui dire qu’il a lu. Ce qui est sûr, c’est qu’il verra au moins le mot sur le miroir. Le brun veut retrouver ses ailes et redonner un cœur entier à Tom.

Pendant que Bill pense à ce qu’il se passerait si Tom n’avait pas daigné lire ses mots, le dreadé a vu le dernier mot de son amour sur le miroir. Un sourire s’est à peine dessiné sur ses lèvres se frayant un passage au travers des larmes. Tom a comprit.

Le dreadé sort de la salle de bain en courant vers la chambre de Bill. Ne le trouvant pas, il regarde par la fenêtre et aperçois son ange noir assis au pied de leur arbre. Il essuie ses larmes puis continue sa course vers le chêne. Il approche doucement ensuite de Bill puis s’arrête devant lui. Il se souvient des mots de son ange. Ces mots qui lui demandaient de tendre sa main. Alors Tom le fait. Il tend timidement sa main vers Bill qui relève instantanément les yeux pour les ancrer dans ceux du blond. Une lueur revit dans le regarde de l’ange noir qui lève sa main et saisit celle de Tom.
La moitié de Bill recommence à pleurer, mais pour les même raisons. Les larmes sont aromatisées avec cette chose que l’on appelle bonheur. Il est heureux de savoir que Bill est là pour lui. Il est heureux de voir cette flamme dans les yeux de son ange.

Le cœur de Tom se remet à battre plus fort et il se jette dans les bras de l’androgyne. Ils se serrent aussi fort qu’ils le peuvent. Tom murmure à l’oreille de Bill les mots que ce dernier rêve d’entendre depuis quelques temps…

« Du bist nicht alleine…Danke…Ich liebe dich mein engel… »

« Tu n’es pas seul…Merci…Je t’aime mon ange… »




J'espère que ça vous aura plu...
avatar
MiLkA
Petit Padawan
Petit Padawan

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Songfiction Yaoi (homo)] Un ange noir à perdu ses ailes...Ich bin da - Tokio hotel

Message  ¤ Kill-Nevada-Hotel ¤ le Lun 24 Mar - 1:07

Oooh c'est trop choupineeeeet ... Enfin la fin est choupinette xD
Ca fait bizarre de voire Tom complètement anéanti, d'habitude c'est "l'homme fort" xD
J'ai bien aimé ... ET JE SAIS PAS QUOI DIIIIIRE fait chier ^^ T'inquètes pas c'est bon signe, c'est souvent comme ça quand j'aime =D
avatar
¤ Kill-Nevada-Hotel ¤
Petit Padawan
Petit Padawan

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 27
Localisation : Ici et là ça dépend l'humeur xD
Date d'inscription : 08/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://mcfly-fan-addict.forumperso.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Songfiction Yaoi (homo)] Un ange noir à perdu ses ailes...Ich bin da - Tokio hotel

Message  em0-r0iine le Lun 24 Mar - 14:42

Ha j'en ai presque les larmes aux yeux, c'est un très joli texte remplie de sincérité avec des formules magnifiques!! Bravo j'ai beaucoup aimé Wink
avatar
em0-r0iine
Graine de star
Graine de star

Féminin
Nombre de messages : 121
Age : 27
Localisation : J'aurais bien envie de répondre "dans ton cul" mais tu l'aurais senti xD
Date d'inscription : 01/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Songfiction Yaoi (homo)] Un ange noir à perdu ses ailes...Ich bin da - Tokio hotel

Message  MiLkA le Lun 24 Mar - 22:23

Contente que ça vous plaise
<3
avatar
MiLkA
Petit Padawan
Petit Padawan

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 23/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Songfiction Yaoi (homo)] Un ange noir à perdu ses ailes...Ich bin da - Tokio hotel

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum